0

The IAAM (I Africa Am) program helps young participants to think, create and publish their own visual heritage

Why?

Because the media in Africa now need local productions, taking control of their narrative, enriching their content. And that the World needs images of quality, representative of the continent. The IAAM training sessions transfer the know-how, therefore the vision, the production of broadcast images, to local operators.

In addition, during public screenings, they allow to see their own territory to a population that has often seen only Paris or Los Angeles seen from the sky!

For whom ?

  • Students and filmmakers from Africa, who already have mass access to communication, image (including drones) and social networks technologies.
  • Educational and development institutions in Africa
  • Media in urgent need of content
  • A growing continent whose deficit in terms of visibility is matched only by the appetite for images to represent it. People who have often never “seen” their own territory.

IAAM is an equitable process. Through simple tools (cameras, drones, smartphones), IAAM gives a territory the opportunity to publish and to cash the images of its heritage.

Le programme

Programme éducatif de terrain, il allie éducation à l’image et formation technique.

En s’appuyant sur la plateforme African Stock Heriage, qui documente le patrimoine africain vu du ciel et de la terre, il propose aux participants :

— De les sensibiliser à la notion de patrimoine, à ce qui fait valeur
— De leur apporter des moyens techniques pour produire ces images
— De les former à publier et à monétiser leurs images, sur la scène visuelle du monde via la plateforme African Stock Heritage

Les ateliers comprennent également le partage : les projections nocturnes sont des moments de grâce donnant à voir aux spectateurs sous un jour valorisant leurs propres films, leur territoire et les territoires d’autres pays d’Afrique, et concourent à propager la notion de conservation et de transmission.

Lors des ateliers de formations, les stagiaires sont formés à penser et produire leurs propres images pour le monde, à comprendre les règles relatives au droit à l’image, et à les publier.

Déroulement d’un atelier

Ces clips sont réalisés au cours du programme itinérant lui même, par les participants des sessions précédentes. Ils sont complétés par des vidéos professionnelles issues d’African Stock Heritage. Ce sont des documentaires aériens courts, se focalisant sur le patrimoine sous toutes ses formes : artistique, culturel, naturel.

— Projeter des films ayant trait au patrimoine visuel sur écran gonflable :

Extraits de films de cinéma ayant trait au patrimoine mondial
Projection du programme « L’Afrique vue du Ciel » qui offre aux publics de voir leur propre territoire. C’est souvent nouveau, pour une population plus habituée à voir Paris ou New-York vue du Ciel.

— Sensibiliser au rôle historique de l’image cinéma et documentaire
— Éduquer à la notion d’image patrimoniale, terrestre ou aérienne
— Sensibiliser à la force de publication de ces images, et à leur potentiel de monétisation
— Expliquer les règles et législations touchant au droit à l’image
— Présenter le matériel technique : celui des participants et celui apporté par IAAM
— Former les participants afin qu’ils puissent nourrir de leur propres contenus la plateforme African Stock Heritage. Techniques simples de production de contenus avec des caméras téléphones, traitement de l’image, initiation à la prise de vue aérienne.

Parce que le patrimoine est une notion toujours en mouvement, IAAM accompagne ceux qui feront la vision du continent de demain.

  • Receive our informations